EQUIPE 1 : BIOMARQUEURS DE LA RECHUTE ET DE LA REPONSE AUX TRAITEMENTS DANS LES ADDICTIONS ET LES TROUBLES DE L'HUMEUR (Pr. Frank Bellivier et Dr. Cynthia Marie-Claire)

La variabilité de la réponse de même que la prédiction de la rechute dans les pathologies récurrentes sont de vastes questions scientifiques. Cette variabilité de la réponse est particulièrement importante et imprévisible dans les addictions et dans les troubles de l’humeur rendant en grand partie compte des difficultés de prise en charge de ces pathologies. Pouvoir la prédire pour mieux la prévenir est un enjeu majeur pour le développement d'une médecine personnalisée.
 
Les thèmes développés par l’équipe 1 en collaboration avec les équipes 2 et 3 reposent sur l’étude et l’analyse de cohortes de patients recrutés à l’hôpital Fernand Widal, au centre Murger  et dans le service de Psychiatrie, centre expert de la fondation Fondamental :
 
Thème 1: Variabilité de la réponse thérapeutique aux psychotropes et identification de biomarqueurs prédictifs
 
   Les deux projets de ce premier thème contribuent dans chacun des champs cliniques explorés à l’identification de biomarqueurs prédictifs de cette importante variabilité inter-individuelle de réponse aux traitements. Ils contribuent à l’exploration des mécanismes étiopathogéniques spécifiques et communs des addictions et des troubles bipolaires.
  • Identification de biomarqueurs de réponse au traitement de substitution de la dépendance aux opiacés
  • Identification de biomarqueurs de réponse au lithium dans les troubles bipolaires
 
Thème 2 : Biomarqueurs prédictifs de la rechute dans les addictions et les troubles bipolaires
 
   La principale difficulté du traitement des addictions est constituée par la rechute. La même difficulté est observée dans la prise en charge des patients bipolaires chez lesquels sont observés des taux de rechutes très importants malgré une réponse initiale au traitement (au moins 50% de rechute à 2 ans, en moyenne). C’est pourquoi les deux projets du second thème sont orientés vers la recherche et la caractérisation de biomarqueurs prédictifs de la rechute, dans la perspective de développer des thérapeutiques personnalisées :
  • Identification de biomarqueurs centraux de la rechute dans la dépendance à la cocaïne
  • Identification de biomarqueurs prédictifs de la rechute thymique dans les troubles bipolaires
 
L'équipe est affiliée à l'Ecole des Neurosciences de Paris Ile-de-France (ENP, nouvelle équipe 2015).
 
 
PUBLICATIONS DE L'EQUIPE 1 (2012-2017)
 
THESES SOUTENUES :
 
Romain ICICK. Facteurs de risque clinique et génétique de tentative de suicide dans les addictions complexes (27 novembre 2017).
 
Jeverson MOREIRA. Etude de la variabilité de la réponse moléculaire au lithium dans les lignées lymphoblastoïdes de patients bipolaires (11 mai 2017).
 
Pierre-Alexis GEOFFROY. Signature moléculaire de la réponse au lithium dans le trouble bipolaire : étude de la régulation de l'expression des gènes circadiens (14 septembre 2017).
 
DOCTORANTS ET PROJETS DOCTORAUX :
 
Mohamed El-Hadi ZERDAZI. Gènes circadiens et vulnérabilité aux addictions.
 
Diane GRILLAULT-LAROCHE. Association entre les traumatismes dans l’enfance et les rechutes thymiques dans les troubles bipolaires, médiateurs cliniques et moléculaires. 
 
 
 
 
 
ETUDIANTS EN MASTER 2 :
 
  • 2017/2018
 
Grégory GROSS. Expression des gènes circadiens et traumatismes dans l'enfance, M2 Neurosciences, Master Biologie Intégrative Physiopathologie (BIP).
 
Agnès LEVY. Réponses cellulaires à la cocaïne chez les patients cocaïnomanes, M2 Neurosciences, Master Biologie Intégrative Physiopathologie (BIP).
 
  • 2015/2016
 
Victoire BERARD. Sommeil, rythmes circadiens et vulnérabilité aux conduites suicidaires dans les troubles bipolaires : étude d’association cas - témoins, M2 Neurosciences, Master Biologie Intégrative Physiopathologie (BIP).
 
Julia MARUANI. Signature moléculaire de la réponse au lithium dans le Trouble Bipolaire : étude des microARNs (miARNs) ciblant les gènes circadiens comme possibles biomarqueurs de la réponse au lithium, M2 Neurosciences, Master Biologie Intégrative Physiopathologie (BIP).
 
Judicael Armel AHOPKE. Modélisation des scores ALDA et de la réponse au lithium, M2 Méthodologie et Statistiques en recherche bio-médicale, Master francilien de Santé Publique.
 
Clément JOURDAINE. Variabilité des méthadonémies, M2 THEO, Master Sciences du Médicament.

 

:

 

 

 

 

 

  • 2014/2015
 
Asma JAOUADI. Polymorphisme de la COMT dans une cohorte de patients non dépendants aux opiacés, M2 THEO, Master Sciences du Médicament.
 
François NACCACHE. Réplication de l'association KCNH2 et QT long chez des patients sous méthadone dans un échantillon indépendant, M2 THEO, Master Sciences du Médicament.
 
Nathalie PRINCE. Développement d'analyse NGS de gènes candidats dans les addictions, M2 Signalisation et systèmes intégrés en biologie (SSIB), Master biologie, santé, écologie (EPHE) (2014-2016).
 
Sunthavy YEIM. Biomarqueurs circadiens et réponse aux sels de lithium, M2 Neurosciences, Master Biologie Intégrative Physiopathologie (BIP).

 

  • 2013/2014
:
 
Sarah-Flora JONAS. Modélisation de l'âge de début du trouble bipolaire de type I : réévalution de l'approche par mélanges gaussiens, M2 Méthodologie et Statistiques en recherche bio-médicale, Master francilien de Santé Publique.
 
 
 
POST-DOCTORAL POSITIONS
 

 

 

 

 

 

 

Décembre 2017