Sur le plan expérimental, l’UMR-S 1144 développe ses thématiques de recherche sur la variabilité de réponse aux psychotropes grâce aux compétences présentes dans l’unité dans les approches in vivo et in vitro ainsi que dans le domaine analytique (spectrométrie de masse des petites molécules et des protéines, dosage des monoamines après microdialyse cérébrale, génotypage et séquençage…) et en collaboration avec les plates-formes spécialisées des sites universitaires et hospitaliers.
 
l’Unité dispose en particulier :
  • d’un Laboratoire L2 de 40 m2 avec double-sas et deux pièces séparées pour la conduite des projets à composante cellulaire et moléculaire (Responsable: Dr. Stéphanie Chasseigneaux)

  • d’un Laboratoire de radiopharmacologie pour les études expérimentales de franchissement de la BHE par perfusion intra-cérébrale in situ utilisant des traceurs radioactifs (PCR : Dr. Fanchon Bourasset)

 
L’UMR-S 1144 est une unité de recherche du Centre de Recherche Pharmaceutique de Paris (CRP2) et à ce titre dispose d’installations mutualisées de proximité, regroupées dans une Unité Mixte de Service (CNRS UMS 3612-Inserm US25) comprenant:
  • Une Animalerie, qui est une des cinq animaleries constituant la plate-forme "ANIMA 5" de l'Université Paris Descartes, incluant une animalerie A2 et un plateau d’imagerie du petit animal. Cette animalerie héberge pour l’unité plusieurs modèles de souris déficientes pour des transporteurs de la BHE. Le plateau d’exploration physiologique incluant la pléthysmographie corps entier et celui d’analyse du comportement, sont équipés par l’Unité et placés sous sa responsabilité scientifique (Drs Lucie Chevillard et Nadia Benturquia).
  • Un Plateau d’Imagerie cellulaire et moléculaire, équipé de deux microscopes électroniques à transmission et à balayage, d’un microscope confocal à détection spectrale, ainsi que des installations permettant d’assurer le traitement complet de l’échantillon « de la cage à l’objectif » (Responsable scientifique : Dr Bruno Saubaméa, UMR-S 1144).

 

       

          Astrocytes dans l’hippocampe de rat (marquage GFAP).                      Paroi d'un vaisseau cérébral (MET).
 
L’unité développe d’autre part ses projets de recherche en génomique et épigénétique conduits sur les cohortes de patients bipolaires ou toxicomanes en collaboration avec la plate-forme de séquençage de l’Institut Cochin et celle de Bioinformatique de la fondation Imagine.
Les projets d’imagerie cérébrale pré-clinique du petit animal par tomodensitométrie par émission de positons explorant les modifications physiologique de la BHE sous traitement psychotrope ou en condition pathologique sont menés en collaboration avec le Service hospitalier Frédéric Joliot de l’hôpital d’Orsay ainsi qu’avec la plateforme technologique Claude Kellershohn (IUH Paris Diderot, Hôpital Saint-Louis)  à laquelle participent deux radiopharmaciens de l'unité (Drs. Nathalie Rizzo-Padouin et Benoit Hosten).

Les projets de protéomique quantitative sont conduits sur la plate-forme protéomique de Paris Descartes 3P5.