La variabilité de réponse aux psychotropes exprime deux difficultés majeures qui compliquent les traitements :

     - des effets thérapeutiques différents et imprévisibles d’un individu à l’autre ou déclinant au cours du temps chez un même individu;

     - des effets indésirables et toxiques plus ou moins marqués.

Améliorer la prise en charge thérapeutique des patients sous psychotropes en prédisant leur réponse thérapeutique et/ou en prévenant le risque d’effets secondaires graves est l’objectif principal de l’Unité.

 

Les projets que nous mettons en oeuvre visent ainsi à :

     - Identifier des signatures périphériques ou centrales prédictives de la rechute et de l’échec au traitement dans les conduites addictives et les troubles de l’humeur. En raison du recrutement de l’Unité, cet objectif cible particulièrement les interventions thérapeutiques mises en place dans le traitement de la dépendance aux opioïdes et à la cocaïne pour l’addictologie et le traitement par le lithium, principal thymo-régulateur dans les troubles cycliques de l’humeur, auquel 60% des patients sont « mauvais répondeurs »;

    - Caractériser les mécanismes de toxicité des psychotropes, seuls ou en association, en usage normal ou lors des surexpositions ainsi que ceux des nouveaux produits de synthèse (NPS), et identifier les facteurs de vulnérabilité individuels;

    - Définir les conditions de prise en charge personnalisée des patients traités par des psychotropes antalgiques centraux à marge thérapeutique étroite, appartenant à des populations particulières dont les caractéristiques physiologiques sont responsables d’une variabilité d’efficacité d’origine pharmacocinétique et/ou pharmacodynamique et d’un risque de développement secondaire de dépendance;

   - Caractériser les changements structuraux et moléculaires de la barrière hémato-encéphalique (BHE) en contexte pathologique ou exposée de façon chronique ou toxique aux psychotropes et identifier de nouveaux mécanismes de régulation d’échange et de transport à la BHE susceptibles d’expliquer la variabilité de réponse.

L’unité s’appuie à la fois sur une plateforme expérimentale in vivo et in vitro spécialisée dans l’étude de la barrière hémato-encéphalique, située à la Faculté de Pharmacie Paris Descartes, et sur les cohortes de patients des centres experts du service de psychiatrie et d’addictologie ainsi que du service de réanimation toxicologique du groupe hospitalier Saint-Louis-Lariboisière-Fernand Widal.

  • Organisée en trois équipes, l'UMR-S 1144 est membre de la Fondation FondaMental, est affiliée à l'Ecole des Neurosciences de Paris Ile-de-France (ENP) et participe au Programme de Recherche Interdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires (PRINCEPS) de la COMUE Sorbonne Paris Cité sur le thème des addictions.

 

  

                

Variability in drug response to lithium (Li+) is poorly understood and significant as only 40% of patients with bipolar disorder highly respond to Li+. Li+ can be transported by sodium (Na+) transporters in kidney tubules or red blood cells but its transport has not been investigated at the blood-brain barrier (BBB). Inhibition and/or transcriptomic strategies for Na+-transporters such as ...

Lire la suite


Efficacy of drugs aimed at treating central nervous system (CNS) disorders rely partly on their ability to cross the cerebral endothelium, also called the blood-brain barrier (BBB), which constitutes the main interface modulating exchanges of compounds between the brain and blood. In this work, we used both, conventional pharmacokinetics (PK) approach and in situ brain perfusion technique to study the b...

Lire la suite


Post-doctoral position 2018-2020

A 2 years postdoctoral position (starting as soon as possible) funded both by the University Paris Descartes and a private pharmaceutical company is available in our Resarch Unit, in the team headed by Pr. Xavier Declèves dedicated to the study of the blood-brain barrier (BBB). See here for details ...

Lire la suite


Le projet R-LiNk lauréat H2020

Le Projet R-LiNk « Optimizing response to Li treatment through personalized evaluation of individuals with bipolar disorder: the R-LiNk initiative » est lauréat à l'appel à projets H2020. R-LiNk est coordonné par le Pr Frank Bellivier, co-directeur de l'équipe 1. Il implique 15 partenaires dans 8 pays avec un budget de 7,7 millions d’&eu...

Lire la suite


Diphenhydramine, a sedative histamine H1-receptor (H1R) antagonist, was evaluated as a probe to measure drug/H+-antiporter function at the blood-brain barrier. In situ brain perfusion experiments in mice and rats showed that diphenhydramine transport at the blood-brain barrier was saturable, following Michaelis-Menten kinetics with a Km = 2.99 mM and Vmax = 179.5&thins...

Lire la suite