La variabilité de réponse aux psychotropes exprime deux difficultés majeures qui compliquent les traitements :

     - des effets thérapeutiques différents et imprévisibles d’un individu à l’autre ou déclinant au cours du temps chez un même individu;

     - des effets indésirables et toxiques plus ou moins marqués.

Améliorer la prise en charge thérapeutique des patients sous psychotropes en prédisant leur réponse thérapeutique et/ou en prévenant le risque d’effets secondaires graves est l’objectif principal de l’Unité.

 

Les projets que nous mettons en oeuvre visent ainsi à :

     - Identifier des signatures périphériques ou centrales prédictives de la rechute et de l’échec au traitement dans les conduites addictives et les troubles de l’humeur. En raison du recrutement de l’Unité, cet objectif cible particulièrement les interventions thérapeutiques mises en place dans le traitement de la dépendance aux opioïdes et à la cocaïne pour l’addictologie et le traitement par le lithium, principal thymo-régulateur dans les troubles cycliques de l’humeur, auquel 60% des patients sont « mauvais répondeurs »;

    - Caractériser les mécanismes de toxicité des psychotropes, seuls ou en association, en usage normal ou lors des surexpositions ainsi que ceux des nouveaux produits de synthèse (NPS), et identifier les facteurs de vulnérabilité individuels;

    - Définir les conditions de prise en charge personnalisée des patients traités par des psychotropes antalgiques centraux à marge thérapeutique étroite, appartenant à des populations particulières dont les caractéristiques physiologiques sont responsables d’une variabilité d’efficacité d’origine pharmacocinétique et/ou pharmacodynamique et d’un risque de développement secondaire de dépendance;

   - Caractériser les changements structuraux et moléculaires de la barrière hémato-encéphalique (BHE) en contexte pathologique ou exposée de façon chronique ou toxique aux psychotropes et identifier de nouveaux mécanismes de régulation d’échange et de transport à la BHE susceptibles d’expliquer la variabilité de réponse.

L’unité s’appuie à la fois sur une plateforme expérimentale in vivo et in vitro spécialisée dans l’étude de la barrière hémato-encéphalique, située à la Faculté de Pharmacie Paris Descartes, et sur les cohortes de patients des centres experts du service de psychiatrie et d’addictologie ainsi que du service de réanimation toxicologique du groupe hospitalier Saint-Louis-Lariboisière-Fernand Widal.

  • Organisée en trois équipes, l'UMR-S 1144 est membre de la Fondation FondaMental, est affiliée à l'Ecole des Neurosciences de Paris Ile-de-France (ENP) et participe au Programme de Recherche Interdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires (PRINCEPS) de la COMUE Sorbonne Paris Cité sur le thème des addictions.

 

  

                

La morphine est utilisée pour traiter les douleurs aiguées et chroniques qui accompagnent souvent l’obésité morbide. La chirurgie bariatrique de type bypass gastrique, qui court-circuite l’estomac et une partie de l’intestin grêle, de plus en plus répandue pour réduire l’obésité de façon significative et durable, pose la...

Lire la suite


L’UMR-S 1144 a organisé à la Faculté de Pharmacie Paris Descartes le 24 juin 2014 son premier « Lithium Research Workshop». Ce workshop d’une journée qui réunissait chercheurs de l’unité et chercheurs extérieurs invités avait pour objectif de passer en revue les questions sur le sujet dans les domaines cliniques, mol&eacu...

Lire la suite


Anne-Sophie Hanak (Doctorante, équipe 2), a reçu le "Young Investigation Award" de la Société Européenne de Toxicologie Clinique (EAPCCT) pour sa présentation : "Study of lithium pharmacokinetics in the rat according to the three different modalities of human poisoning", au 24e congrès annuel de la Société à Bruxelles. ...

Lire la suite


Frank Bellivier, Lauréat du Prix Marcel Dassault

Frank Bellivier (équipe 1) est lauréat du Prix Marcel Dassault de la fondation FondaMental pour la recherche sur les maladies mentales 2013, catégorie « Projet d’innovation» pour son projet développé sur la variabilité de la réponse au lithium chez les sujets atteints de troubles bipolaires mené en collaboration dans l'unité avec Cyn...

Lire la suite